ishot-23

Qu'il s'agisse de procès contre des Russes ou des Ukrainiens, les verdicts en Russie n'ont aucun sens. Que soit ou non confirmées mardi prochain les peines contre Oleg Sentsov et Alexandre Koltchenko, que le Procureur demande 25 ou 15 ans contre Nadia Savtchenko à la fin de son procès (dont on ne sait toujours pas quand il commencera vraiment) une seule chose est sûre : si le Minotaure a faim, on lui offrira des victimes en sacrifice. 

Le méchant Ivan Nepomnyaschikh sera mangé, pas la gentille Evguenia Vassilieva.ishot-13

ishot-11

Jeudi dernier a eu lieu la première audience du procès d’Ivan Nepomnyaschikh, un des derniers inculpés dans l’affaire Bolotnaïa, cette manifestation pacifique du 6 mai 2012 qui fut la première et, à ce jour, la dernière protestation de masse contre le régime poutinien. 

http://www.svoboda.org/content/article/27188710.html

Ivan n’a été arrêté que 3 ans plus tard, le 25 février 2015, assigné depuis à résidence, avec interdiction d’utiliser tout moyen de communication et de donner des commentaires à la presse. Ici la vidéo de sa première comparution : https://www.youtube.com/watch?v=yyQsqH2eYGg

A partir de ce moment, les enquêteurs ont fait preuve d’une remarquable activité et ont produit un acte d’accusation qui s’étire sur 29 tomes. Pendant un mois et demi, chaque jour ouvrable, Ivan était conduit depuis son domicile de Serguiev Possad ( à 70 kms de la capitale) jusqu’au quartier Bauman à Moscou pour interrogatoire.

ishot-14

Selon la version de l'accusation, "Ivan Nepomnyaschikh, pour faire obstruction à l’arrestation de citoyens agressifs, a frappé à quatre occasions avec ses mains et son parapluie des membres de la police". Les deux victimes sont Evguény Gavrilov et Victor Kolmakov, lesquels après avoir visionné 3 ans plus tard les vidéos que leur ont montrées les enquêteurs, se sont souvenus qu’ils avaient été les victimes d’Ivan Nepomnyaschikh. Témoignage de Kolmakov : « J’ai bien étudié les vidéos, on voit parfaitement bien comme le jeune homme tape sur Gavrilov. Je ne me souviens pas de ce qu’il a dit, mais étant donné les circonstances, c’était certainement des paroles de provocation puisqu’on l’a interpelé, comme on le voit sur les images. ». 

https://www.youtube.com/watch?v=mke4imw2M4U&feature=youtu.be 

https://www.youtube.com/watch?v=A7-0xCCAcCw 

En mars, au cours d’une confrontation, Gavrilov a été dans l’incapacité de dire à l’avocat d’Ivan quelle sorte de blessure il avait reçue, mais a confirmé qu’il avait vu Ivan dans la manifestation, qu’il lui avait fait mal et qu’il avait frappé son bouclier avec un parapluie. 

A la mi-juillet, les enquêteurs ont cessé de transmettre à Ivan pour qu’il en prenne connaissance son dossier d’accusation, car au rythme de 100 pages par jour, il n’en était qu’au 22ème tome. A Dmitri Dinze, qui est son avocat (et celui de Sentsov) Ivan a déclaré : « Je suis peut-être dans les 7 derniers tomes, mais on ne parle pas de moi dans les 22 que j'ai eu le temps de lire. »

Le 30 juillet, le procureur général a confirmé l’acte d’accusation et transmis le dossier au tribunal.

ishot-10

André, le père d’Ivan : « Bien sûr, on espère toujours … Mais il faut être lucide, ceux qui ont été déjà jugés avant mon fils et qui sont tout aussi innocents ont déjà été condamnés à 4 ou 5 ans de prison ».

A l’issue de l’audience préliminaire du 20 août, l’assignation à résidence d’Ivan a été prolongée jusqu’au 29 février 2016, avec interdiction de sortir de chez lui, malgré la supplique de Dinze : « Autorisez-le au moins à respirer l’air, à se promener ! Il n’a jamais enfreint son arrêt domiciliaire ! » La prochaine audience est fixée à mardi prochain, le 25 août.

ishot-12

***

ishot-19

En octobre 2012, des inspecteurs du Comité d’enquête font une perquisition au domicile d’Evguenia Vassilieva, directrice d’Oboronservice, une holding créée pour gérer le parc immobilier et autres richesses du ministère de la Défense, car elle est soupçonnée avec d’autres d’avoir détourné entre 74 et 100 millions d’euros du budget du ministère. (C’est Serdioukov, le ministre de la Défense, qui ouvre la porte, en chaussons et robe de chambre.)

ishot-22

Que trouvent-ils dans l’appartement, à part un ministre ? Des tableaux de maître, des antiquités, des bijoux, plus de deux millions d’euros en liquide.

Serdioukov est limogé quelques jours plus tard, inculpé de négligence, puis discrètement amnistié par Poutine à l’occasion des JO de Sotchi.

Quant à la pauvre Evguénia, elle prend cher ! Pendant les presque 3 ans que dure l’enquête, elle est assignée à résidence dans son bel appartement du centre de Moscou avec le droit de se promener et de faire son shopping seulement trois heures par jour. 

ishot-15

Arrive le jour du procès, le 8 mai 2015. A son grand étonnement, alors que le procureur avait requis la conditionnelle, elle est condamnée à cinq ans d’emprisonnement ferme pour avoir escroqué l’état russe de 6 millions d’euros. (Mais comme elle a déjà fait la moitié de sa peine dans son appartement de 13 pièces, il ne lui reste donc qu'un peu plus de deux ans à tirer.) https://www.youtube.com/watch?v=TXQD1wxB8V0

ishot-17

Le temps passe. Jusqu’à ce que le 30 juillet un internaute poste une photo d'Evguenia sortant d’une banque près de l’Etang du Patriarche et qu'un autre déclare qu’il l’a croisée dans une boutique de luxe.

Devant le début de scandale, le comité d’application des peines monte au créneau : « Mais non, elle est en train d’effectuer sa peine dans l’oblast de Vladimir depuis le 23 juillet

Des journalistes enquêtent, téléphonent aux différentes prisons, la réponse est la même : « Non, on n’a pas ça chez nous. »

ishot-16

Miracle, un journaliste reçoit l’autorisation de lui rendre visite il y a une semaine. Dans une prison qui n’avait jamais entendu parler d’elle quelques jours avant. On fait la photo. Au dire de tous, elle a une conduite irréprochable, elle fait le ménage dans l’école de la prison (lourde tâche pendant les vacances !) elle arrose les fleurs, non, elle ne partage sa cellule avec personne, non, elle ne mange pas avec les autres, c’est à cause de ses horaires de travail… A la question posée au journaliste ensuite par un confrère « Mais c’est bien elle que vous avez vue ? » il répond « J’ai l’impression que oui, il me semble, c'est possible … » http://kuzpress.ru/politics/21-08-2015/40524.html

ishot-20

Mais quelle importance ? Il se trouve que le papa de la pauvre Génia vient de tout rembourser à l’Etat, car il avait un peu d’argent dans sa tirelire. Ne serait-il pas temps alors de demander une libération conditionnelle anticipée ? Fameuse idée, d’autant plus que c’est une prisonnière modèle et comme l’argent volé a été rendu, qu’est-ce qu’on peut encore lui reprocher ? Elle a déjà tellement souffert ! http://flb.ru/info/59786.html

Bref, ce mardi 25 août, sera examinée sa demande de libération. Tout le monde s’accorde à dire que la réponse sera positive. D’autant plus qu’il y a un travail qui l’attend, nous apprend Hassan-Ali Borokov, son avocat : une boîte de juristes a décidé de l’engager dès sa sortie. http://www.kommersant.ru/doc/2792767

ishot-24

J'ai tout simplement rendu la monnaie !