ishot-2

Nadia s’adressait hier dans cette courte vidéo à tous ceux qui suivent son procès : « Si vous m’entendez, je veux transmettre ma force et mon énergie à des amis. S'ils sont mes amis, ils sont donc aussi les vôtres, non ? Alors, n’oubliez pas d’envoyer aussi des lettres de soutien à mes deux compatriotes qui sont jugés actuellement à Grozny : Nikolaï Karpyouk et Stanislas Klykh. On les a torturés, ils ont besoin de savoir qu’on pense à eux ! » https://www.youtube.com/watch?v=GSL5Te3huIQ&feature=youtu.be

A l’ouverture de l’audience, le juge déclare qu’aucun témoin de l’accusation ne sera entendu aujourd’hui. Comme hier, aucun journaliste ukrainien n’est présent, mais une équipe d’Al-Jazeera est là. Quand les rares medias présents comprennent que la journée va être consacrée à la lecture par l’accusation de pièces du procès, ils quittent presque tous la salle de presse.

ishot-5

ishot-6

Heureusement, demeurent les correspondants de Radio Svoboda et de Media Zone, sans eux et les tweets des avocats, je ne pourrais faire aucun compte rendu des audiences.

ishot-4

Le procureur lit à voix basse le résultat de diverses expertises menées par les criminalistes du FSB, sans indiquer le numéro de la page et du tome où elles figurent.

Analyse de l’écriture du carnet de notes que Gordeev a transmis au Comité d’enquête de la part d’un "séparatiste inconnu". Conclusion : ce n’est pas l’écriture de Nadia Savtchenko.

Analyse de la vidéo de sa capture et de son interrogatoire à Lougansk à l’état-major du bataillon Zarya, puis du contenu de son téléphone remis à l'enquêteur par Plotnitsky.

Conclusion de l'expertise psycho-linguistique de l'interrogatoire de Savtchenko : "Bien que se contredisant à de nombreuses reprises, Savtchenko a reconnu pendant son interrogatoire qu'elle était correctrice de tirs."

ishot-7

Novikov exige que soit lue en entier cette expertise. Nadia : "Qu'ils le lisent, qu'on s'amuse enfin un peu !"

Le juge refuse : « Les passages qui manquent, vous n’aurez qu’à les lire vous-même quand vous présenterez la défense de l’accusée. »

ishot-9

Polozov : "Le comble de l'histoire, c'est que cette expertise psycho-linguistique a été menée par des physiciens spécialisés dans le nucléaire..." La preuve ci-dessous :

ishot-10

Reprise de l'audience après l'interruption du déjeuner. Le procureur lit maintenant des documents fournis par la chaine de télé où travaillaient les deux journalistes : leurs contrats d’engagement et leurs ordres de mission pour partir en Ukraine.

ishot-12

Il décrit ensuite le contenu de la vidéo du 17 juin 2014 qui montre l’interview faite par Piervy Kanal d’Elfimov, le chauffeur de taxi de Lougansk qui a été le témoin de la mort des deux journalistes. Il y déclarait que 10 ou 15 séparatistes avaient également été tués, ce qu’il a nié lors de sa récente comparution devant le tribunal.

ishot-16

Pendant que le procureur lit à nouveau le résultat des expertises des cartes-Sim de Nadia, Polozov publie sur tweeter la capture d'écran du procès verbal d'un des premiers interrogatoires de Nadia où elle déclare : "J'ai été emmenée de force en Russie avec un sac sur la tête dans la nuit du 23 au 24 juin 2014 par des inconnus, retenue dans un hôtel à Voronèj où j'ai été interrogée comme témoin. J'apprends maintenant que je suis soupçonnée d'assassinat. On m'a empêchée de contacter le consul ukrainien et mes proches. Je ne suis pas coupable du crime dont on m'accuse et je considère mon enlèvement comme illégal."

Procès verbaux, procès verbaux, la litanie continue :

ishot-17

Lecture du rapport de Potchetchouïev, l'agent du FSB qui a témoigné en perruque. Celui qui a un tel don d'ubiguïté qu'il a été capable d'être au même moment en route pour Voronèj avec Nadia menottée sur le siège arrière et en train d'enregistrer près de Kantomirovka les déclarations des agents de la police routière qui lui "livrent le colis"...

ishot-18

Mais il est 16h30 en Russie, c’est la veille du 4 novembre, "Fête de l’Unité Nationale" : la journée de travail est donc "raccourcie" sur tout le territoire de la Fédération et le juge annonce la fin de l’audience.

La prochaine se tiendra lundi 9 novembre.