markine

Alors que les avocats de Nadia Savtchenko ne commenceront à présenter sa défense qu’à partir du lundi 7 décembre (l’accusation a pu, elle, faire défiler ses faux témoins et présenter ses pseudo-preuves pendant plus de deux mois), le représentant officiel du Comité d’enquête Alexandre Markine déclare sur les ondes de la radio russe Vesti FM : « Le procès Savtchenko en est au stade final, le verdict tombera avant la fin de l’année. Et quelque chose me dit qu’il sera extrêmement sévère. »  http://grani.ru/Politics/Russia/Politzeki/m.246632.html

Comme il ne reste plus que neuf audiences d’ici la fin décembre, dont, comme je le suppose, deux consacrées aux plaidoiries de la défense et aux réquisitions de l’accusation et un au prononcé du verdict, les avocats n’en auraient donc que six pour présenter leurs témoins et l’alibi de leur cliente, alors que les procureurs en auront eu 29… 

Ces six audiences risquent cependant d'être même de trop : on peut supposer que les témoins de la défense seront systématiquement récusés ou empêchés de se présenter et que les preuves, sous prétexte qu'elles auront été soumises à l'analyse d'experts ukrainiens, seront considérées comme non pertinentes. En tout cas, c'est le scénario que laissent entrevoir les déclarations de Markine.

Du judiciaire au juridique : la Douma a approuvé aujourd'hui à l'unanimité (moins 3 voix) le projet de loi décrétant que le droit russe est au-dessus du droit international, mettant ainsi officiellement la Russie hors-la-loi. 

A écouter Andreï Piontkovsky chez Sacha Sotnik, le tableau est plutôt sombre. Il n'exclut pas l'instauration en Russie de la loi martiale avant la fin de l'année : https://www.youtube.com/watch?v=6K46mBbuZrY

"Le régime ne tient encore que parce qu'il fait la guerre. L'occident, par son inertie et sa frilosité, a sa part de responsabilité, car il prolonge les jours d'un système condamné qui s'effondrera dans le sang."

ishot-17

Dans cet état policier qu'est redevenue la Russie, les camionneurs ont peu de chances de pouvoir déposer leur supplique aux pieds du tsar bien-aimé afin de l'informer des méfaits que ses courtisans commettent dans son dos. Il y a bien eu quelques opérations escargot sur le périph', mais toute tentative d'entrer dans Moscou a été bloquée. Sans coordination réelle et avec un syndicat aux ordres, ce mouvement de protestation risque de s'éteindre dans l'oeuf. Quant à la population, gavée de patriotisme télévisuel, mais qui commence tout de même à remarquer les pénuries alimentaires et la baisse de son pouvoir d'achat, elle considère comme normal de participer à "l'effort de guerre" et serre les dents. 

tomates

"Chaque tomate turque achetée chez Auchan finance un nouveau missile qui sera tiré sur des soldats russes." 

Et pendant ce temps en Crimée :

ishot-18

dénonciation

Lettre au Gobelin, le grand boss de la Crimée : "Dans la maison d'à côté la lumière brille en permanence..."

Le pont énergétique qui relie désormais la Crimée à la Russie est à la pointe de la technologie :

générateurs