Игорь Стрелков: часть людей из Боинга умерли за несколько суток до катастрофы.

http://rusvesna.su/news/1405676334 

Strelkov répond aux questions que lui pose le site terroriste "Printemps Russe". 

Q : Selon une version, le boeing a été abattu par un SU-27 de l'aviation ukrainienne.

Strelkov : Je connais cette version, mais je n'ai pas encore analysé complètement la situation. Donc, je n'ai pas parlé de cette hypothèse ni de toutes les autres. D'après les gens qui ont ramassé les corps, une partie significative des cadavres n'est pas "fraîche", les victimes sont mortes il y a plusieurs jours. Je ne préjuge pas de la fiabilité de cette information, il faudra bien sûr attendre l'avis des experts.

Q : Mais il fallait bien que quelqu'un pilote l'avion ! Comment est-ce possible s'il n'y avait que des cadavres à bord ?

Strelkov : Premièrement, ils n'étaient pas tous morts avant de tomber.

Deuxièmement, il y avait une très grande quantité de médicaments et de sérum, ce qui n'est pas courant pour un avion de ligne habituel. Il semble qu'il transportait une cargaison spéciale médicale.

Troisièmement ( je n'insiste pas là-dessus, pour l'instant en tout cas) je viens juste de parler avec deux personnes qui ont ramassé les corps juste après leur chute, ils sont tous les deux de Chakhtiorsk et sont arrivés sur les lieux moins d'une demi-heure après la catastrophe. Je vous rapporte ce qu'ils m'ont dit. Ils ont insisté sur le fait que beaucoup de cadavres étaient exsangues, comme si leur sang avait coagulé longtemps avant la catastrophe. Ils ont aussi remarqué une odeur cadavérique très puissante, beaucoup d'habitants locaux l'ont remarquée aussi : une telle odeur ne peut apparaître aussi rapidement, d'autant plus que le temps était gris hier et que la chaleur n'était pas trop élevée.

Quatrièmement,  je n'ai aucune tendance au conspirationnisme, mais 18 de nos combattants ont été empoisonnés chimiquement à Sémionovka, les membres des familles d'insurgés ont été fusillés, toutes ces "gentillesses des patriotards ukrainiens" m'ont convaincu que le pouvoir ukrainien ne reculait devant aucune bassesse.

Quant aux pilotes, bien sûr, ils étaient tout à fait vivants, la cabine de pilotage (la partie avant de l'avion est bien conservée) était couverte de leur sang. 

ishot-6